Albert Woerther

Albert Woerther

Albert Woerther

[rad_page_section id=’rpsQ8T9YJ6UU41GVS187R83Y3Q2HWNUKXI0′ first=’true’ last=’true’ section_name=’Section’ v_padding_top=’0′ v_padding_bottom=’0′ classes= » visibility=’None’ layout=’Contained’ background_opts= » background_color= » bg_opacity=’100′ background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » video_url= » video_pos=’middle-pos’ video_fallback= » ov_use=’no’ ov_opacity=’60’ ov_background_color= » ov_background_image= » ov_background_position= » ov_background_cover= » ov_background_repeat= » ov_background_attachment= » ov_use_gradient_dir=’no’ ov_background_gradient_dir= » ov_start_gr= » ov_end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_top_opacity= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » border_bottom_opacity= » ][rad_page_container id=’rpcJQMKVAPTXWVBYVMLH1J3Y92GYQUK3367′ layout=’full’ first=’true’ last=’true’ top=’true’ classes= » visibility=’None’ float=’left’ background_opts= » background_color= » background_opacity= » background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » use_margin=’no’ margin_top=’50’ margin_bottom=’50’ ][rad_page_widget id=’rpwJ6EETWGG5VOJR9SE10LSLH0E5Q9LIW1B’ type=’rad_text_widget’ layout=’full’ last=’true’ col_style=’none’ top_image= » image_resize=’default’ height=’300′ auto_width=’yes’ width=’400′ text_title=’Mon camarade’ text_subtitle=’Mouvement FT – SOE – MM – CG – MR – MC’ rich_key=’text_data’ col_link=’none’ custom_link= » video_link= » image_link= » button_label=’ ‘ visibility=’none’ delay= » icon= » icon_hidden= » icon_margin=’0′ box_hover_color= » title_color= » subtitle_color= » text_color= » link_color= » title_size= » title_w= » subtitle_size= » subtitle_w= » text_size= » tt_margin= » st_margin= » tet_margin= » ]

Étudiant allemand en Allemagne
Résistant français en France
Officier britannique en Angleterre

Albert Woerther, Alsacien, était étudiant en médecine à Strasbourg en 1940, lorsque l’Allemagne annexa l’Alsace. Il fut envoyé à Heidelberg, université allemande. Aussitôt germa, en lui, le projet, si singulièrement audacieux, de « déserter » et de s’évader. En cas d’échec : exécution immédiate.
Il fallait ensuite, après cette première évasion, quitter clandestinement, de nouveau au péril de sa vie, le territoire de l’Alsace devenu terre allemande : deuxième évasion. Puis franchir la ligne de démarcation : troisième évasion.
Albert Woerther arrive à Clermont-Ferrand où est repliée l’université de Strasbourg. Reprenant ses études et s’engageant dans la Résistance – mouvement Franc-Tireur – il est ensuite arrêté, condamné aux travaux forcés et entreprend sa quatrième évasion : qui réussit.
Enfin, il quitte la France par l’Espagne, cinquième évasion, et rejoint Londres où le SOE britannique le recrute, le forme, le nomme officier et le parachute en France. Il achève ses missions à la Libération.
Albert Woerther était un compagnon gai, chaleureux et d’un courage à toute épreuve.
Médecin en Lorraine, il mourut prématurément.
Épuisé et méconnu.

Julien Hanau

Extrait de la Revue de la France Libre, n° 310, 4e trimestre 2000.

[/rad_page_widget][/rad_page_container][/rad_page_section]