Mémoires de l’appel du 18 juin 1940

mont_valerien_1958En direction plus spécifiquement des élèves des lycées et plus particulièrement de ceux des classes de terminale Littéraire ou Économique et sociale, qui étudient la question de la mémoire, il est possible de lancer une réflexion sur l'appel du 18 juin 1940 comme « lieu de mémoire » de la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale, au travers de la Journée nationale du 18 juin, des diverses commémorations, des monuments, des noms de rues, des oeuvres de fiction, etc.

L'appel du 18 juin 1940 de 1945 Ă  aujourd'hui...

18 juin 1945

Première cérémonie officielle, à Paris, en présence du général de Gaulle, président du GPRF.

18 juin 1948

Inauguration du monument aux morts de la France Libre, à Paris, au Trocadéro.

18 juin 1949

Inauguration de l'avenue et de la porte du Général Leclerc, à Paris.

18 juin 1959

Allocution prononcée à l'Hôtel de ville de Paris.

18 juin 1960

Inauguration du Mémorial de la France Combattante au Mont-Valérien et émission du timbre «Appel du 18 juin 40».

18 juin 1961

Inauguration de la place du 18 juin, Ă  Paris.

1964

Émission du timbre représentant l'affiche.

1968

Le «mouvement du 22 mars» de Daniel Cohn-Bendit diffuse une parodie de l'appel du 18 juin 1940.

18 juin 1972

Inauguration du Mémorial de Colombey-les-deux-Églises.

18 juin 1986

Lancement de l'opération «plaque du 18 juin 1940» par l'Association des Français libres. Jusqu'au mois de juin 1990, plus de mille plaques émaillées reproduisant l'affiche «à tous les Français» sont apposées dans des communes de France.

1990

L'année 1990, vingt ans après le décès du général Charles de Gaulle centenaire de sa naissance et cinquantenaire de l'appel du 18 juin est une année particulièrement riche en cérémonies et commémorations. On citera notamment l'émission du timbre «Cinquantenaire de l'Appel à la Résistance» et l'organisation d'un ensemble de cérémonies commémoratives le 18 juin 1990.

18 juin 2000

Inauguration ,par le Président de la République, dans l'aile Charles de Gaulle, du Musée de l'armée, aux Invalides, du Musée dédié aux Forces françaises libres et combattantes et à la Seconde Guerre mondiale.

9 novembre 2000

Inauguration, par le Président de la République, aux Champs-Élysées-Clemenceau, de la statue du général de Gaulle, réalisée par le sculpteur Jean Cardot.

2005

Inscription des documents de l'appel du 18 juin 1940 au registre «Mémoire du monde» de l'UNESCO.

2006

Création de la «Journée nationale commémorative de l'appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi».

Pistes de recherche sur les mémoires locales du 18 juin 1940

mont-valerien_actionDans chaque région, dans les départements et les communes, des plaques, des monuments, des noms de rues font référence au 18 juin 1940 ou sont érigés en rendant hommage au général de Gaulle, «l'homme du 18 juin». On peut ainsi procéder avec les élèves à une étude locale de la mémoire de l'appel en réfléchissant aux points suivants :

La décision et le lieu retenu

DĂ©marche possible

On peut s'appuyer, à partir des archives communales ou départementales ou grâce à la presse (bulletin municipal, quotidien régional...), sur la délibération de l'instance décisionnelle (conseil municipal, conseil général...) en étudiant les débats éventuels, la démarche engagée pour la décision: pétition d'habitants ou d'associations par exemple.
Le lieu retenu pour la commémoration exprime-t-il une symbolique particulière pour l'appel du 18 juin?

La commémoration locale

«La commémoration de la Résistance [...] présente une dimension locale très importante, reflet de ce qu'elle a été durant l'Occupation.» Henry Rousso.

DĂ©marche possible

On peut s'appuyer non seulement sur les archives, mais sur le témoignage d'élus locaux et de responsables d'associations impliqués dans les cérémonies commémoratives.

Y a t-il des cérémonies organisées? Avec quelle périodicité? Quelles sont les associations représentées? Comment s'organise la représentation des autorités (élus, représentants de l'État...)?