Après la libération : investiguer sur les crimes de guerre

Après la libération : investiguer sur les crimes de guerre

Après la libération : investiguer sur les crimes de guerre

Le 1er décembre 1944 (vol. VI, n° 11), Free France publie plusieurs communiqués et articles de presse consacrés aux crimes de guerre commis en France par l’occupant :
– la découverte des corps de quinze maquisards capturés à Sospel le 8 août 1944 et torturés à mort ;
– le meurtre d’un Français Libre, le capitaine François Bigo1, aumônier du 22e bataillon de marche nord-africain (22e BMNA), appartenant à la 1re division française libre (1re DFL), le 2 octobre 1944 ;
– la découverte dans une fosse commune de 38 corps à Gouesnou, près de Brest, liés au massacre de Penguerec commis par la Wehrmacht le 7 août 1944 ;
– l’annonce de la mort, le 6 novembre 1944, du général SS Fritz von Brodowski (1886-1944), commandant de la division Das Reich, responsable des massacres de Tulle et d’Oradour-sur-Glane ;
– le massacre de maquisards dans la grotte de La Luire, dans le massif du Vercors, en juillet 1944 ;
– le massacre de civils à Marsoulas, en Haute-Garonne, le 10 juin 1944 ;
– la formation d’un bureau chargé d’investiguer sur les crimes de guerre ennemis.

free-france-vi-6-11-411

free-france-vi-6-11-412

free-france-vi-6-11-413

free-france-vi-6-11-421

© Fondation de la France Libre
 
 
1) François Bigo est Compagnon de la Libération. Sur sa mort, lire le témoignage d’un ancien du 22e BMNA, « Un aumônier F.F.L. ».