Un lieu de mémoire de l’appel du 18 juin 1940

Un lieu de mémoire de l’appel du 18 juin 1940

Un lieu de mémoire de l’appel du 18 juin 1940

[rad_page_section id=’rpsT1UQQYXYPEY93J2YMBBBL2OMW93GASXR’ first=’true’ last=’true’ section_name=’Section’ v_padding_top=’0′ v_padding_bottom=’0′ classes= » visibility=’None’ layout=’Contained’ background_opts= » background_color= » bg_opacity=’100′ background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » video_url= » video_pos=’middle-pos’ video_fallback= » ov_use=’no’ ov_opacity=’60’ ov_background_color= » ov_background_image= » ov_background_position= » ov_background_cover= » ov_background_repeat= » ov_background_attachment= » ov_use_gradient_dir=’no’ ov_background_gradient_dir= » ov_start_gr= » ov_end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_top_opacity= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » border_bottom_opacity= » ][rad_page_container id=’rpcFG4P1BUQCBRMRR7M1F97891Y6Y3FPVIE’ layout=’full’ first=’true’ last=’true’ top=’true’ classes= » visibility=’None’ float=’left’ background_opts= » background_color= » background_opacity= » background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » use_margin=’no’ margin_top=’50’ margin_bottom=’50’ ][rad_page_widget id=’rpwNN5AXWIW5DK6KVSIKQHHFLNIVVAM7R4D’ type=’rad_text_widget’ layout=’full’ last=’true’ col_style=’none’ top_image= » image_resize=’default’ height=’300′ auto_width=’yes’ width=’400′ text_title=’ ‘ text_subtitle=’ ‘ rich_key=’text_data’ col_link=’none’ custom_link= » video_link= » image_link= » button_label=’ ‘ visibility=’none’ delay= » icon= » icon_hidden= » icon_margin=’0′ box_hover_color= » title_color= » subtitle_color= » text_color= » link_color= » title_size= » title_w= » subtitle_size= » subtitle_w= » text_size= » tt_margin= » st_margin= » tet_margin= » ]

Le Mémorial de la France Combattante au Mont valérien

Le fort et son mémorial

mont-valerien_2009Le fort du Mont Valérien, construit au XIXe siècle, est situé à Suresnes, dans la proche banlieue parisienne. Pendant l’occupation, les Allemands y fusillèrent plus d’un millier de résistants et d’otages.

La cérémonie du 18 juin 1946

Le 18 juin 1946, le général de Gaulle préside la première cérémonie dédiée à la mémoire des massacrés et fusillés. Après avoir pénétré dans le fort et s’être recueilli dans l’ancienne casemate, il alluma le feu dans la vasque de bronze, symbole de la «flamme de la Résistance, qui ne doit pas s’éteindre», en référence à son propre discours du 18 juin 1940. Le Mémorial de la France Combattante Revenu au pouvoir en 1958, le général de Gaulle décide de faire édifier, au Mont Valérien, le Mémorial de la France Combattante. Le monument est érigé près de la clairière des Fusillés, formé d’un mur de 150 mètres de long. Il porte seize hauts-reliefs en bronze, oeuvres de seize sculpteurs différents, et constitués de différentes allégories. Au centre, se dresse une croix de Lorraine de 12 m de haut devant laquelle brûle une flamme permanente, sur un pavois d’airain. Le Mémorial est inauguré, le 18 juin 1960, par le Président de la République.

Les cérémonies de 1945 à nos jours

Chaque année, la cérémonie du Mont Valérien qui commémore l’appel du 18 juin 1940 est organisée sous l’égide de la Chancellerie de l’Ordre de la Libération, en présence du président de la République. Elle regroupe les plus hautes autorités de l’État, les Compagnons de la Libération, leurs familles et celles des Compagnons décédés, ainsi que les représentants des cinq communes Compagnons et des unités militaires Compagnons. Le déroulement de la cérémonie est immuable : les invités et les représentants des autorités arrivent et prennent place, dans l’ordre du protocole. Puis le Président de la République passe les troupes en revue, avant d’être accueilli par le Chancelier. Ce dernier procède alors au ravivage de la Flamme à l’aide d’un flambeau provenant de l’Arc de Triomphe. Puis, après une minute de silence, est diffusé le texte de l’appel du 18 juin. Ensuite, le Président de la République, accompagné du Chancelier, pénètre dans la crypte où il se recueille et signe le Livre d’Or. A sa sortie, le Président salue les personnes présentes, et notamment les Compagnons de la Libération, avant de prendre congé.

Pour aller plus loin

Site de l’ordre de la Libération : http://www.ordredelaliberation.fr/
Site Chemins de mémoire : http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/

< Mémoires de l’appel du 18 juin 1940 > Les timbres de l’appel du 18 juin 1940

[/rad_page_widget][/rad_page_container][/rad_page_section]