Bernard Mélamède

melamede-bernardL'Association des Français Libres a appris avec tristesse la disparition, à l'âge de 86 ans, de Bernard Mélamède qui fut, dès 1952 et pendant plus de vingt ans, membre de notre Comité directeur national.

Inspecteur général honoraire de l'Économie nationale, Bernard Mélamède avait été directeur général des Affaires sociales au ministère des Prisonniers, Déportés et Réfugiés, directeur au ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, haut fonctionnaire de la Défense pour les Affaires économiques.

À ces différents postes et dès juillet 1940, quand il se rallie à la France Libre, Bernard Mélamède mène une action résolue et efficace au service de la France Libre, notamment dans le domaine des pensions, des retraites et des droits des Anciens Combattants.

On lui doit l'organisation du service central de l'état civil de l'ensemble des Forces Françaises Libres (air, terre, mer, marine marchande) puis l'élaboration et la mise en application du régime des pensions de guerre sauvegardant les intérêts moraux et matériels de nos camarades FFL.

À ce titre, « tant à Londres qu'à Alger et ensuite à Paris, Bernard Mélamède a été, en toutes circonstances », ainsi que l'indique le décret portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur, « l'objet, de la part du commandement, civil et militaire, d'hommages exprimés pour la loyauté, la compétence, la ténacité dans les services rendus en donnant les meilleures preuves de civisme et de dévouement passionné au bien public. »

Membre du Comité directeur national de l'AFL, Bernard Mélamède a rendu d'innombrables services à ses camarades de la France Libre, au sein de la Commission juridique, des Droits et du Règlement, dont il fut de nombreuses années le président, en acceptant avec un inlassable dévouement et une constante bienveillance de leur apporter son aide, chaque fois que ses conseils et son appui étaient sollicités.

La médaille d'argent de l'Association des Français Libres qui lui fut décernée, en 1979, devait venir témoigner de la reconnaissance de l'AFL à ce grand Français Libre qui était, par ailleurs, officier de la Légion d'honneur et médaillé de la Résistance.

À Mme Bernard Mélamède, la Revue de la France Libre renouvelle l'expression de sa sympathie attristée et l'assure de la part qu'elle prend à son chagrin.


Extrait de la Revue de la France Libre, n° 241, 4e trimestre 1982.