Le Comité de la France Libre au Nigeria

C'est le 25 septembre 1940, que fut créé à Lagos le Comité des Français Libres de Nigeria, sous la présidence de M. Pagano.

Par ses soins, une quinzaine de volontaires furent mis en route pour aller rejoindre les troupes de la France Libre, mais le Comité s'est attaché à réunir des fonds, soit par des souscriptions et des dons, soit par des contributions mensuelles, certains adhérents versant régulièrement au Comité une partie de leurs appointements.

Dans l'ensemble, 12.000 livres sterling furent recueillies. Une partie de ce montant fut utilisée pour l'achat aux U.S.A. d'un appareillage complet de projections cinématographiques, destiné aux troupes du général Leclerc, en voie de formation : il fut envoyé à Fort-Lamy.

Deux mille livres provenant de la souscription Valmy furent remises au général de Gaulle, lui-même, lors d'un de ses passages à Lagos, il les attribua à l'achat de matériel pour la radio de Brazzaville.

Un centre d'accueil pour les militaires et les civils passant à Lagos fut créé de toutes pièces : il comprenait 40 lits, deux par chambre parfaitement équipée, douches, salle de séjour avec bibliothèque, jeux divers, radio.

Des dons furent envoyés à l'Entraide française. Après le ralliement de l'A.O.F., le Comité assista l'équipage d'un cargo français coulé par un sous-marin allemand en vue de Lagos. Il fallut secourir 144 rescapés qui, du fait du naufrage, se trouvaient dans un dénuement total.


Extrait de la Revue de la France Libre, n° 126, juin 1960.