Le comité de la France Libre de Porto Rico

Après avoir entendu à la Radio de Londres, le 18 juin 1940, l'appel du général de Gaulle, M. Eugène Orsini, agent consulaire de France à Mayaguez, envoya aussitôt sa démission à Vichy.

Il réunit nos compatriotes, en majorité d'origine corse, et créa immédiatement le Comité des Français Libres de Porto Rico.

L'action du Comité central de Mayaguez se répandit dans l'île par l'entremise de cinq sous-comités et onze délégués.

Ces comités - comme tous ceux qui furent créés en Amérique centrale, principalement, - devaient tenir lieu pour la France Libre d'agences consulaires et de bureaux d'information (1).

Dans cette petite île, où la population vit dans des conditions souvent difficiles, du fait de la misère, du surpeuplement et des maladies tropicales, le Comité des Français Libres réussit à collecter de 1940 à 1944, tant par les cotisations mensuelles que par les dons, la somme de 32.000 dollars, grâce à une propagande inlassable et originale.


(1) Jacques Soustelle, Envers et contre tout, tome I, page 237.


Extrait de la Revue de la France Libre, n° 126, juin 1960.