Albert Largeau

Albert Largeau

André Largeau (DR).

Albert Lucien LARGEAU
Né le 19 septembre 1916 à La Charrière (79)

Engagé dans les Forces Aériennes Françaises Libres
Matricule FAFL 31.531
« Disparaît en Russie » le 14 septembre 1943 dans le secteur d’Orel

Pilote au groupe de chasse GC3 « Normandie »
« Mort pour la France » à l’âge de 26 ans

LE CONTEXTE AVANT SA DISPARITION

Albert LARGEAU, passionné d’aviation, effectue son service militaire dans l’armée de l’Air. Breveté pilote de chasse en 1937, il est affecté au groupe de chasse GCII/1, à Chartres, lorsque la France entre en guerre en septembre 1939.

Bloch-152 (DR).

Albert participe à la bataille de France, au cours de laquelle il remporte deux victoires aériennes aux commandes de son « Bloch 152 ».

Après la signature de l’Armistice en juin 1940, il est affecté en zone libre sur la base d’Orange-Caritat, avant de rejoindre Dakar, au Sénégal, en novembre 1942. Quatre mois plus tard, il est muté à Madagascar, sur la base aérienne d’Ivato, près de Tananarive.

Après le débarquement des troupes britanniques en mai 1942, le gouverneur vichyste en place accepte un armistice. Albert profite de cette occasion pour se rendre à Tananarive au bureau de recrutement pour les Forces Françaises Libres et signe un contrat d’engagement.

« Yak1 » du GC3 « Normandie » (DR).

Volontaire pour aller se battre sur le front russe au sein du groupe de chasse « GC3 Normandie », il le rejoint le 30 juillet 1943 sur le terrain de Khatenki, situé à 150km au nord d’Orel et 200km au sud-ouest de Moscou. Il précède de quatre jours l’arrivée de six autres pilotes envoyés en renfort. Aussitôt, il commence son entraînement sur l’avion de chasse russe « Yakovlev Yak ».

Le 10 juillet 1943 a débuté la bataille d’Orel. Les Allemands tentent de reprendre l’offensive après la défaite de la bataille de Stalingrad. De nombreux bataillons russes, ainsi que plusieurs milliers de chars et d’avions, sont lancées dans la contre-offensive. Les pilotes français participent à la couverture aérienne des troupes au sol engagées sur le front. Le « GC3 Normandie » est en soutien au 18e régiment d’avions de chasse soviétique, commandé par un as de l’aviation russe, le colonel Anatoli GOLOUBOV.

Le 21 août, Albert remporte sa première victoire, en collaboration avec Marcel LEFÈVRE, en endommageant un bombardier « Junkers Ju-87 Stuka » probablement abattu. Il récidive le 30 août en endommageant un second « Stuka ».

Le 14 septembre 1943, le « GC3 » doit escorter des bombardiers russes sur la zone de front. Albert va y participer.

Il ne le sait pas… ce sera sa dernière mission.

SA DERNIERE MISSION

Mardi 14 septembre 1943, c’est le début de l’offensive de Smolensk. Après une semaine de calme, le « GC3 » est désigné pour escorter des bombardiers russes « Petlyakov Pe-2 » ayant pour objectif un terrain occupé par les Allemands près du village de Borovskoïe, situé à 40 km à l’intérieur de la ligne de front entre Smolensk et Roslavl. Les pilotes du « Normandie » vont effectuer 28 sorties au cours de cette journée.

Yak du « GC3 Normandie » (DR).

L’aspirant André Largeau y participe. Il décolle du terrain de Michkovo aux commandes de son Yak-9. Au cours de la mission, le « GC3 » rencontre des chasseurs ennemis avec lesquels il engage le combat. Joseph RISSO remporte une victoire en abattant un « Focke-Wulf Fw190 ». Marcel LEFÈVRE, à son tour, prend à partie un « Fw190 », probablement abattu, en collaboration avec Léo BARBIER.

De retour au terrain, un avion est manquant, c’est celui d’André. Nul ne sait ce qui lui est arrivé. Des recherches sont organisées pour tenter de retrouver sa trace.

Celles-ci restées sans résultat, l’aspirant André LARGEAU sera officiellement déclaré « porté disparu » le 20 septembre.

Il était âgé de 24 ans. Crédité de 4 victoires aériennes, il totalisait 102 missions de guerre.

Estimation du lieu de sa disparition dans la région d’Orel.

Pour en savoir davantage sur le parcours d’André Largeau, vous pouvez télécharger sa biographie complète au format PDF (prochainement disponible).

< Retour à la liste des 123