5 juin 2019 à Ouistreham : hommage aux marins FNFL

5 juin 2019 à Ouistreham : hommage aux marins FNFL

5 juin 2019 à Ouistreham : hommage aux marins FNFL

[rad_page_section id=’rpsJH8NI1FDWPTI2E5SI1TD2CRXMJE4N1RT’ first=’true’ last=’true’ section_name=’Section’ v_padding_top=’0′ v_padding_bottom=’0′ classes= » visibility=’None’ layout=’Contained’ background_opts= » background_color= » bg_opacity=’100′ background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » video_url= » video_pos=’middle-pos’ video_fallback= » ov_use=’no’ ov_opacity=’60’ ov_background_color= » ov_background_image= » ov_background_position= » ov_background_cover= » ov_background_repeat= » ov_background_attachment= » ov_use_gradient_dir=’no’ ov_background_gradient_dir= » ov_start_gr= » ov_end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_top_opacity= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » border_bottom_opacity= » ][rad_page_container id=’rpcY9T2027PMUSGDTEIOMVQPHQ1QIQ5JEUN’ layout=’full’ first=’true’ last=’true’ top=’true’ classes= » visibility=’None’ float=’left’ background_opts= » background_color= » background_opacity= » background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » use_margin=’no’ margin_top=’50’ margin_bottom=’50’ ][rad_page_widget id=’rpwTPDQNEQYDE0SKGO4SDSUFN8LMFIPE96F’ type=’rad_text_widget’ layout=’full’ last=’true’ col_style=’none’ top_image= » image_resize=’default’ height=’300′ auto_width=’yes’ width=’400′ text_title=’ ‘ text_subtitle=’ ‘ rich_key=’text_data’ col_link=’none’ custom_link= » video_link= » image_link= » button_label=’ ‘ visibility=’none’ delay= » icon= » icon_hidden= » icon_margin=’0′ box_hover_color= » title_color= » subtitle_color= » text_color= » link_color= » title_size= » title_w= » subtitle_size= » subtitle_w= » text_size= » tt_margin= » st_margin= » tet_margin= » ]

Lors de la célébration du 75e anniversaire du débarquement en Normandie, un hommage a été rendu aux marins de la France Libre notamment au 1er BFM Commando en présence de l’un des trois derniers survivants, Léon Gautier.

A Ouistreham, lors de la cérémonie de la matinée du 5 juin organisée par le maire de la ville et Stéphane Simonnet, délégué de la Fondation pour le Calvados, deux autres anciens des Forces navales françaises libres étaient également présents : le commandant Gérald Cauvin engagé dans les FNFL en août 1942 à Washington qui était enseigne de vaisseau en 1944 sur la frégate La Surprise qui participa au débarquement de Normandie et Claude André, engagé dans les FNFL en mai 1943 comme matelot détecteur Asdic sur la corvette Lobélia (convois de l’Atlantique).

Le commandant Gérald Cauvin, qui avait fait ses premières armes sur la goélette FNFL évoque ses souvenirs avec le commandant actuel de la Belle Poule (photo M. Bouchi-Lamontagne).

Romain Bail, maire d’Ouistreham, remet une médaille commémorative à Claude André, FNFL (photo M. Bouchi-Lamontagne).

Ce même jour, était inaugurée la statue de Philippe Kieffer sur la plage de Sword, où il avait débarqué le 6 juin 1944. Tout au long de la journée, il était aussi possible de visiter la goélette des FNFL La Belle Poule et le HMS ML Medusa, un chasseur restauré par une association britannique.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la statue de Philippe Kieffer, de gauche à droite : Léon Gautier, Roy Maxwell, vétéran britannique du commando 4 de Lord Lovat et Gérald Cauvin (photo M. Bouchi-Lamontagne).

Inauguration de la statue en granit de Philippe Kieffer sur la plage de Sword, où il avait débarqué le 6 juin 1944 (photo M. Bouchi-Lamontagne)

Le Medusa a fait l’objet d’une reconstitution historique avec ici un équipage FNFL (photo M. Bouchi-Lamontagne).

Participation de la Marine française au débarquement de Normandie

Le 6 juin 1944, 3 000 militaires français ont participé à l’opération Overlord : les forces aériennes avec 4 escadrilles de chasse et 2 escadrilles de bombardiers, les SAS français qui ont sauté sur le Morbihan dont environ 2 700 marins français, qui ont représenté la plus importante participation française aux opérations du Jour J (sur un total de 150 000 combattants).

Initialement les Alliés n’envisageaient que de faire participer les unités FNFL basées en Grande-Bretagne, mais finalement les deux croiseurs Montcalm et Georges Leygues ont été intégrés dans le dispositif de tir contre la terre. Les unités de la Marine française étaient donc les suivantes :

– Unité à terre avec les 177 fusiliers marins du 1er Bataillon de fusiliers marins commandos (1er BFM Commando) sous les ordres du lieutenant de vaisseau Philippe Kieffer, son action est la plus spectaculaire et la plus meurtrière.

– Navires répartis dans les forces d’escorte et d’appui : le cuirassier Courbet, les croiseurs Montcalm et Georges Leygues, le torpilleur La Combattante, les frégates L’Aventure, La Découverte, La Surprise, L’Escarmouche, les corvettes Roselys, Aconit, Renoncule et Commandant d’Estienne d’Orves et les chasseurs 10, 11, 12, 13, 14, 15 et 41. A l’exception des deux croiseurs, toutes ces unités sont FNFL.

EN SAVOIR PLUS en téléchargeant cet extrait du tome 2 de l’Historique des Forces navales françaises libres.

[/rad_page_widget][/rad_page_container][/rad_page_section]