Une unité militaire continue le combat

Une unité militaire continue le combat

Une unité militaire continue le combat

[rad_page_section id=’rpsHC0HP3BN3IPMHM5B09OXCRDHYI8LV59Q’ first=’true’ last=’true’ section_name=’Section’ v_padding_top=’0′ v_padding_bottom=’0′ classes= » visibility=’None’ layout=’Contained’ background_opts= » background_color= » bg_opacity=’100′ background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » video_url= » video_pos=’middle-pos’ video_fallback= » ov_use=’no’ ov_opacity=’60’ ov_background_color= » ov_background_image= » ov_background_position= » ov_background_cover= » ov_background_repeat= » ov_background_attachment= » ov_use_gradient_dir=’no’ ov_background_gradient_dir= » ov_start_gr= » ov_end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_top_opacity= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » border_bottom_opacity= » ][rad_page_container id=’rpcBQDPOB3CQ08MSW3XPNWVPSYAKWOKNPD3′ layout=’full’ first=’true’ last=’true’ top=’true’ classes= » visibility=’None’ float=’left’ background_opts= » background_color= » background_opacity= » background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » use_margin=’no’ margin_top=’50’ margin_bottom=’50’ ][rad_page_widget id=’rpwG11G9N8CEAXXL2U82N892O9GOHX3F9CJ’ type=’rad_text_widget’ layout=’full’ last=’true’ col_style=’none’ top_image= » image_resize=’default’ height=’300′ auto_width=’yes’ width=’400′ text_title=’ ‘ text_subtitle=’ ‘ rich_key=’text_data’ col_link=’none’ custom_link= » video_link= » image_link= » button_label=’ ‘ visibility=’none’ delay= » icon= » icon_hidden= » icon_margin=’0′ box_hover_color= » title_color= » subtitle_color= » text_color= » link_color= » title_size= » title_w= » subtitle_size= » subtitle_w= » text_size= » tt_margin= » st_margin= » tet_margin= » ]

Début juin 1940, 900 hommes de l’armée du Levant sont envoyés à Chypre pour renforcer ses défenses contre une possible attaque italienne. Après l’armistice, 350 de ces Français, entraînés par le capitaine Lorotte, refusent de rembarquer vers le Liban, le 11 juillet, préférant continuer le combat aux côtés des Britanniques. Lors d’une prise d’armes, le 15 juillet, les Britanniques leur remettent l’Union Jack. Deux jours plus tard, ils embarquent pour l’Égypte.

À Tripoli du Liban, une centaine d’hommes emmenés par le capitaine Folliot font le même choix. Munis de faux ordres de mission, ils embarquent, dans la nuit du 27 au 28 juin, à bord de camions en direction de la Palestine britannique. Rejoints par d’autres évadés du Levant, ils sont bientôt 250 hommes qui, avec les « Chypriotes » de Lorotte, forment le bataillon d’infanterie de marine, installé au camp de Moascar, près d’Ismaïlia.

Le 25 août, Louis de Benoist, président de la compagnie du canal de Suez et du comité France libre d’Égypte, remet au capitaine Jean Lorotte de Banes, commandant du bataillon, un fanion tricolore brodé par les sœurs du foyer d’Ismaïlia, en présence des autorités britanniques.

Coll. Fondation de la France Libre

Le capitaine Lorotte remet ensuite l’étendard tricolore au sous-lieutenant Joseph Gourvès, entouré d’une garde d’honneur. À gauche, on aperçoit l’Union Jack.

Coll. Fondation de la France Libre

Début septembre, la compagnie Folliot, dotée de matériel britannique, est engagée sur le front égypto-libyen et participe, en décembre, à l’offensive britannique, avant d’être renforcée à la fin du mois par la 2e compagnie. De son côté, la 3e compagnie du capitaine Savey rejoint la brigade française d’Orient en Érythrée et prend part à la prise de Keren, le 27 mars.

[TÉMOIGNAGE] « Les premiers pas du B.I.M. », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] X***, « Le BIM »Revue de la France Libre, n° 156 bis, juin 1965.

[DOCUMENT] Carnets de François Barbas, officier du 1er bataillon d’infanterie de marine, dans lesquels, il fait le récit de son ralliement à la France Libre, à Chypre, en juin 1940, de la constitution du BIM et de la première campagne de Cyrénaïque jusqu’à la prise de Tobrouk, en février 1941.

[DOCUMENT] Albert Pivette, Avec la 1re division française libre. Du premier au dernier jours dans les rangs du 1er bataillon d’infanterie de marine (BIM) et du bataillon d’infanterie de marine et du Pacifique (BIMP), 1940-1945. Récits, souvenirs, témoignages.

[TEXTE] Lettre de Bernard Savary à ses parents, écrite le 27 août 1940 à Ismaïlia, dans laquelle il explique les motivations de son ralliement.

[/rad_page_widget][/rad_page_container][/rad_page_section]