Gonzales Caron

Gonzales Caron

Gonzales Caron alias Jonny Peter Dunlop (DR).

Gonzales Gustave André CARON
né le 23 novembre 1922 à Dainville (62)

Engagé dans les Forces Aériennes Françaises Libres
Matricule FAFL 30.073
« Disparaît en mer du Nord » le 21 février 1944 au large des côtes hollandaises

Pilote de chasseur-bombardier au « 143 Squadron » de la RAF
« Mort pour la France » à l’âge de 21 ans

LE CONTEXTE AVANT SA DISPARITION

CARON Gonzales, engagé volontaire à l’âge de 17 ans pour la durée de la guerre, élève-pilote à l’École de pilotage de Saint-Brieuc, a décidé de quitter la France dès le mois de juin 1940 pour rejoindre la Grande-Bretagne.

A son arrivée en Angleterre, il a fait le choix de s’engager dans les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL) en répondant à l’Appel du Général de GAULLE parmi les tous premiers volontaires. À cette occasion il demande à prendre comme nom d’emprunt celui de « Jonny Peter DUNLOP ».

Après avoir suivi le long cycle de formation des écoles de pilotage de la Royal Air Force (RAF), CARON Gonzales, « Gony » pour les intimes, obtient en août 1941 son brevet de pilote et sa promotion au grade de sergent.

Après avoir été affecté dans divers Squadrons de la RAF : le « 605 Squadron », le « 340 Free French Squadron Île de France », le « 74 Squadron », le « 236 Squadron » et le « 618 Squadron », CARON Gonzales est désormais spécialisé depuis janvier 1943 au pilotage des chasseurs-bombardiers bimoteurs.

En février 1944, le sergent-chef CARON Gonzales est affecté au « 143 Squadron » de la RAF installé sur la Station RAF de North-Coates située sur la côte Est de l’Angleterre.

‘Beaufighter Mk XIc’ équipé de huit lance-roquettes (DR).

Il est équipé de chasseur-bombardier « Bristol Beaufighter Mk XIc ».

Cet avion est armé de 4 canons de 20mm à l’avant et 6 mitrailleuses de 7,7mm dans les ailes, pouvant transporter deux bombes de 225kg, ou une torpille de 1200kg, ou être équipé de 8 lance-roquettes. Son équipage est composé d’un pilote et d’un navigateur.

Les missions du « 143 Squadron » ont pour objectifs la défense aérienne de l’espace maritime et l’attaque de navires en mer du Nord.

Le 21 février 1944, « Gony » est désigné pour participer à la prochaine mission.

Il ne le sait pas… ce sera la dernière.

SA DERNIERE MISSION

Lundi 21 février 1944, le « 143 Squadron » participe à une importante mission offensive « anti-shipping » le long des côtes hollandaises et norvégiennes. Il va être accompagné par les « 236 et 254 Squadrons ».

Il est 7h35 lorsque treize « Bristol Beaufighter Mk XIc » du « 143 Squadron » décollent du terrain de North-Coates. Le sergent-chef Gonzales CARON est aux commandes de son « Beaufighter (JM109) HO-Q », avec à ses côtés son navigateur anglais le Flight Sergeant John POLLAR.

Attaque de navire par un « Bristol Beaufighter » (DR).

Il est environ 09h00 lorsque le convoi maritime est repéré et attaqué. Les navires ripostent par les tirs nourris de leurs canons de défense anti-aérienne.

Des avions de chasse allemands « Messerschmitt Me109 », escortant le convoi, engagent le combat.

Le Beaufighter de « Gony » finit par être touché et perd de l’altitude. Le pilote est contraint d’entreprendre un amerrissage.

Il est 09h28, lorsqu’on aperçoit l’avion de « Gony » se poser sur l’eau à une trentaine de kilomètres à l’ouest du port de Den-Helder. On rapporte, que l’équipage aurait eu le temps d’embarquer dans leur « dinghy » (canot de sauvetage en caoutchouc gonflable) avant que l’avion ne disparaisse.

Aucune trace du canot de sauvetage ni de l’avion ne sera repérée par la suite.

Le pilote Gonzales CARON et son navigateur le F/Sgt. John Gorringe POLLARD, âgé de 21 ans, seront officiellement déclarés « porté disparus ».

Leurs corps ne seront jamais retrouvés.

Le sergent-chef Gonzales CARON était âgé de 21 ans. Il totalisait 214h de vol dont 62h de vol de guerre.

Estimation du lieu de la disparition à 30kms à l’ouest du port hollandais de Den Helder.

Pour en savoir davantage sur le parcours de Gonzales Caron, vous pouvez télécharger sa notice biographique complète au format PDF (prochainement disponible).

< Retour à la liste des 123