Pierre Bergerot

Pierre Bergerot

Pierre Bergerot (DR).

Pierre Paul Albert BERGEROT alias Pierre BILLARD de NORBERT
né le 16 septembre 1913 à Paris 5ème

Engagé dans les Forces Aériennes Françaises Libres
Matricule FAFL 31.348
« Disparaît » le 14 août 1943 en Mer Méditerranée

Pilote de chasse au 807e Naval Air SQUADRON (807 NAS)
« Mort pour la France » à l’âge de 26 ans

1- LE CONTEXTE AVANT SA DISPARITION

Pierre BERGEROT, breveté pilote militaire en 1939, a suivi une formation en 1940 pour devenir pilote de chasse à l’Ecole de pilotage d’Avord situé près de Bourges.

Après la signature de l’armistice le 22 juin 1940, Pierre est bien décidé à rejoindre l’Angleterre pour répondre à l’Appel du Général de GAULLE.

C’est au terme d’un long voyage qui va le mener en Afrique du Nord puis à la Martinique, le Brésil, le Gold-Coast (Ghana) et enfin en Afrique Equatoriale Française, qu’il va s’engager dans les FAFL (Forces Aériennes Françaises Libres). Pierre demande à cette occasion à prendre le nom de BILLARD de NORBERT. Comme d’autres aviateurs français, il a fait le choix de prendre un nom d’emprunt durant la guerre pour espérer éviter des représailles envers leur famille dans le cas où il serait capturé par les Allemands.

En septembre 1942, après une année passée en Syrie et au Liban au sein du Groupe de chasse « Alsace », il doit rejoindre la Grande-Bretagne. A son arrivée il demande à intégrer une unité de l’aéronautique navale britannique.

En juin 1943, à l’issue d’une formation aux techniques d’appontage, Pierre BERGEROT est affecté au 807e Naval Air SQUADRON (807 NAS) sur le porte-avions HMS INDOMITABLE en partance pour la Méditerranée.

Seafire LIIc (DR).

En juillet 1943, le porte-avions participe à l’Opération HUSKY du débarquement en Sicile. Victime d’un bombardement, le HMS INDOMITABLE est contraint de rejoindre Gibraltar pour réparations.

Début août 1943, il est décidé de transférer le 807e Naval Air SQUADRON sur le porte-avions HMS BATTLER. Débute alors une série de vols d’entrainement.

Le 14 août 1943, Pierre BERGEROT participe à l’un d’eux.

Il ne le sait pas … ce sera son dernier vol.

2- SON DERNIER VOL

Vendredi 14 août 1943, Pierre BERGEROT décolle du porte-avions HMS BATTLER aux commandes de son Seafire LIIc pour un vol d’entraînement.

Le voilà maintenant en train de se positionner en approche pour l’appontage. Tout semble bien se passer jusqu’au moment où son moteur rencontre des ennuis mécaniques provoquant une brusque perte d’altitude.

Seafire LIIc en approche pour appontage sur le HMS BATTLER (DR).

Ne pouvant redresser l’appareil, Pierre est contraint de procéder à un amerrissage forcé. C’est une opération très délicate pour ce type d’avion bien connu pour passer régulièrement sur le dos au contact de l’eau. Sur le pont du porte-avions on observe attentivement la manœuvre. Pierre a réussi son amerrissage à 200 mètres du navire. Malheureusement il n’a pas assez de temps pour se sortir du cockpit avant que son appareil ne coule et disparaisse.

Une opération de secours pour retrouver le pilote est aussitôt menée par les navires de l’escorte.

Celle-ci sera vaine. L’Enseigne de vaisseau BERGEROT sera signalé par l’Amirauté britannique « missing presumed killed. »

Son corps ne sera jamais retrouvé.

Estimation du lieu de la disparition au large des côtes espagnoles.

Pour en savoir davantage sur le parcours de Pierre Bergerot, vous pouvez télécharger sa biographie complète au format PDF.