Le ralliement de Tahiti à la France Libre

Le ralliement de Tahiti à la France Libre

Le ralliement de Tahiti à la France Libre

[rad_page_section id=’rpsFDCUVAAD5H8BO1G466PN7SMPDDT5CIBI’ first=’true’ last=’true’ section_name=’Section’ v_padding_top=’0′ v_padding_bottom=’0′ classes= » visibility=’None’ layout=’Contained’ background_opts= » background_color= » bg_opacity=’100′ background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » video_url= » video_pos=’middle-pos’ video_fallback= » ov_use=’no’ ov_opacity=’60’ ov_background_color= » ov_background_image= » ov_background_position= » ov_background_cover= » ov_background_repeat= » ov_background_attachment= » ov_use_gradient_dir=’no’ ov_background_gradient_dir= » ov_start_gr= » ov_end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_top_opacity= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » border_bottom_opacity= » ][rad_page_container id=’rpcKVUVX04EAGI12UIQV5IHACWHCWS593DM’ layout=’full’ first=’true’ last=’true’ top=’true’ classes= » visibility=’None’ float=’left’ background_opts= » background_color= » background_opacity= » background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » use_margin=’no’ margin_top=’50’ margin_bottom=’50’ ][rad_page_widget id=’rpwDR5C1WUYTR9W5A3LHHXTGNRG4YBDA8O1′ type=’rad_text_widget’ layout=’full’ last=’true’ col_style=’none’ top_image= » image_resize=’default’ height=’300′ auto_width=’yes’ width=’400′ text_title=’ ‘ text_subtitle=’ ‘ rich_key=’text_data’ col_link=’none’ custom_link= » video_link= » image_link= » button_label=’ ‘ visibility=’none’ delay= » icon= » icon_hidden= » icon_margin=’0′ box_hover_color= » title_color= » subtitle_color= » text_color= » link_color= » title_size= » title_w= » subtitle_size= » subtitle_w= » text_size= » tt_margin= » st_margin= » tet_margin= » ]

Dans les Établissements français de l’Océanie, un groupe de jeunes cadres métropolitains emmenés par Émile de Curton, refusent d’emblée l’armistice, d’accord en cela avec les membres civils de l’assemblée territoriale, le maire de Papeete, les quelques communistes locaux et les chefs tahitiens des districts. Le 27 août, un comité de Gaulle est créé, et l’assemblée vote une motion appelant à continuer la guerre avec les Alliés.

Le 1er septembre, un référendum est improvisé à Tahiti et Mooréa : le oui l’emporte par 5 564 voix contre 18, ses opposants ayant prôné l’abstention. Le lendemain, le gouverneur, fidèle au maréchal Pétain, est remplacé par un gouvernement provisoire de quatre membres qui proclame le ralliement à la France Libre.

Après un intermède de quelques semaines, Émile de Curton devient gouverneur. En octobre, le capitaine Broche, commandant l’infanterie coloniale de l’île, met sur pied le bataillon du Pacifique, regroupant des volontaires polynésiens et calédoniens.

[TÉMOIGNAGE] Dr Émile de Curton, « Tahiti, terre française libre »Revue de la France Libre, n° 156 bis, juin 1965.

Bibliographie
François Broche, Le Bataillon des guitaristes : L’épopée inconnue des F.F.L. de Tahiti à bir Hakeim, 1940-1942, Paris, Fayard, 1970.
François Broche, À l’Officier des îles, Paris, Pierre-Guillaume de Roux Éditions, 2014 (ouvrage consacrée au père de l’auteur, le lieutenant-colonel Félix Broche, commandant du bataillon du Pacifique, compagnon de la Libération, tué à Bir Hakeim en 1942).
Jean-Louis Crémieux-Brilhac, La France Libre de l’appel du 18 Juin à la Libération, Paris, Gallimard, 1996, pp. 106-110.
Émile de Curton, Tahiti 40, Paris, Publications de la Société des Océanistes, 1973, avec de nombreuses illustrations.
Jean-Paul Faivre, « Le ralliement à la France Libre des colonies du Pacifique », Journal de la Société des Océanistes, 1945, pp. 67-80.
Gilles Ragache, L’Outre-mer français dans la guerre (1939-1945), Paris, Economica, 2014, pp. 54-57.
Jean-Marc Regnault, « Les premiers ralliements des colonies à la France Libre, juin-novembre 1940 », dans Fondation Charles de Gaulle et Fondation de la France Libre, La France Libre, actes du colloque international tenu à l’Assemblée nationale, à Paris, les 15 et 16 juin 2004, Limoges, Lavauzelle, 2005.
Jean-Christophe Shigetomi, Tamari’i volontaires : Les Tahitiens dans la Seconde Guerre mondiale, CreateSpace Independent Publishing Platform, 2016, tome 1.

[/rad_page_widget][/rad_page_container][/rad_page_section]