Christian dit Charles Coudray

Christian dit Charles Coudray

Christian dit Charles Coudray (DR).

Christian Charles Marie COUDRAY
né le 7 décembre 1908 à Rouen (76)

Engagé dans les Forces Aériennes Françaises Libres
Matricule FAFL 31.077
« Disparaît en Egypte » le 15 juin 1941 dans le secteur côtier de Sidi-Barrani

Pilote de chasse au n° 2 French Fighter Flight
Compagnon de la Libération
« Mort pour la France » à l’âge de 32 ans

1- LE CONTEXTE AVANT SA DISPARITION

Christian COUDRAY, engagé dans l’Armée de l’Air, obtient son brevet de pilote de chasse en 1934.

Lorsque la France entre en guerre en septembre 1939, il se trouve au Liban, affecté au Groupe de chasse GC 1/7.

Après l’annonce de la signature en France de l’Armistice le 22 juin 1940, l’adjudant-chef Christian COUDRAY refusant la défaite de l’armée française décide de rejoindre l’Egypte pour continuer le combat auprès des Britanniques.

Le 23 juin 1940, il se pose sur le terrain d’Ismaïlia avec son avion « Morane MS406 » pour se mettre à la disposition de la RAF (Royal Air Force). À cette occasion, il demande à prendre comme prénom d’usage celui de « Charles ».

Deux semaines plus tard avec quatre autres pilotes entré en dissidence comme lui il donne naissance à une escadrille de chasse française libre : la « n°2 French Fighter Flight » (FFF2), qui sera intégrée dans le dispositif de la RAF au Moyen-Orient. Avec eux quatorze Français-libres qui vont constituer le personnel au sol : mécaniciens, secrétaires et divers.

Le FFF2 est dans un premier temps intégré au « 80 Squadron de la RAF », ensuite au « 274 Squadron ». Charles COUDRAY participe avec son avion « Morane MS406 », à la défense du port d’Alexandrie, puis celui d’Haïfa et de Bardia.

Octobre 1940 à Haïfa – Charles en tenue de pilote avec son mécanicien Louis COUTURIER (DR).

En avril 1941, après un stage d’accoutumance sur avion de chasse « Hurricane Mk I », Charles rejoint le 274e Squadron pour participer sur le front libyen aux combats contre les forces italo-germaniques commandées par le lieutenant-général Erwin ROMMEL. Il est tout d’abord engagé dans la Bataille de Tobrouk, puis en mai aux opérations d’évacuation des troupes britannique de la Crète.

Le 14 juin 1941 débute « l’Opération Battleaxe » qui a pour objectif de chasser les troupes italo-germaniques pour la libération du siège de Tobrouk commencé il y a deux mois.

Le lendemain Charles COUDRAY est désigné pour participer à une mission offensive.

Il ne le sait pas… ce sera la dernière.

2- SA DERNIERE MISSION

Dimanche 15 juin 1941, Charles va participer à l’attaque d’un convoi blindé repéré le matin dans le secteur de Tobrouk.

Il est 16h50, lorsque dix Hurricane du « 274 Squadron » décollent du terrain avancé « LG 03 » (Landing Ground n°3) de Sidi-Barrani.

Hurricane au-dessus du Western Desert (DR).

Le Warrant/Officer Charles COUDRAY est aux commandes du « Hurricane Mk I – Z2643 », avec lui ses camarades le Flight-Officer Antoine PERONNE et le Flight-Sergeant Marcel LEBOIS.

Sur la route reliant Acroma au Fort-Capuzzo, une vingtaine de véhicules sont repérés et aussitôt fortement mitraillés.

Il s’ensuit un combat aérien engagé avec des avions de chasse « Messerschmitt Bf109 » appartenant à la I./JG 27 (1er groupe de la Jagdgeschwader n° 27).

Un avion de reconnaissance ennemi « Henschel 126 » est abattu par le Flight/Officer HOBBS.

Au retour de la mission, trois avions sont manquants : celui d’Antoine PERONNE, de Marcel LEBOIS, et de Charles COUDRAY.

Antoine PERONNE a dû effectuer un atterrissage forcé en terrain ennemi (fait prisonnier par les Allemands et sera libéré en mai 1945).

Marcel LEBOIS a dû effectuer un atterrissage d’urgence. Après deux jours de marche dans le désert il sera récupéré par des troupes britanniques près de Sofari.

Charles COUDRAY a été aperçu pour la dernière fois dans le ciel Egyptien à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Sidi-Barrani alors qu’il était pris à partie par l’un de ses assaillants.

L’adjudant-chef Charles COUDRAY sera officiellement « porté disparu ».

Il était âgé de 32 ans. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Estimation du lieu de sa disparition dans le secteur côtier de Sidi-Barani.

(D’après d’autres sources qui n’ont pas pu être vérifiées à ce jour, grièvement blessé Charles COUDRAY aurait été capturé par les Italiens puis transféré dans un hôpital allemand où il serait mort des suites de ses blessures, le 19 juillet 1941).

Pour en savoir davantage sur le parcours de Christian Charles Coudray, vous pouvez télécharger sa biographie complète au format PDF.