Guy Lévy-Despas

Guy Lévy-Despas

Guy Lévy-Despas alias Guy Carlet (DR).

Guy André LÉVY-DESPAS
né le 28 février 1922 à Paris

Engagé dans l’Armée de l’Air canadienne
Matricule RCAF J/5044
« Disparaît » en mer Méditerranée le 9 juillet 1942 au large de l’île de Malte

Pilote de chasse au « 603 Squadron » de la RAF
« Mort pour la France » à l’âge de 20 ans

1- LE CONTEXTE AVANT SA DISPARITION

Guy LÉVY-DESPAS, après avoir suivi sa scolarité au Cours Hattemer-Prignet à Paris, réussit brillamment en 1939 les épreuves du baccalauréat. Pour le récompenser ses parents lui offrent un voyage aux Etats-Unis.

Guy se trouve en Californie, lorsque la France entre en guerre en septembre 1939. Bien que souhaitant ardemment rentrer en France aller combattre alors qu’il n’est âgé que de 17 ans, il obéit à ses parents qui lui demande de rester aux USA. Pour poursuivre ses études Guy s’inscrit donc à Amherst au « Amherst College », situé dans l’Etat du Massachusetts.

A l’annonce de la signature de l’Armistice en juin 1940, Guy ne supportant pas la défaite de la France décide d’offrir ses services à l’Angleterre seul pays qui poursuit la lutte contre l’Allemagne. La solution la plus simple pour lui est de rejoindre le Canada pour s’engager dans l’armée.

A son arrivée à Montréal, il s’engage le 1er juillet 1940 dans l’armée de l’air canadienne : la RCAF (Royal Canadian Air Force). En septembre, il débute sa formation de pilote à Toronto puis à Malton. En janvier 1941, il est affecté à l’école de pilotage n°1 SFTS (Service Fying Training School) de Camp-Borden, où il obtient quatre mois plus tard son brevet de pilote.

Envoyé en Grande-Bretagne pour rejoindre une unité opérationnelle, Guy demande à prendre comme nom d’emprunt celui de « Guy CARLET ». Il est affecté en août 1941 au « 504 Squadron », installé en Irlande. Six mois plus tard il est désigné pour rejoindre le « 126 Squadron » en Méditerranée installé sur l’île de Malte.

Bombardement du port de Malte (DR).

A son arrivée à Malte en juin 1942 « Guy CARLET » est affecté au « 603 Squadron », installé sur l’aérodrome « Ta’Qal i » situé en plein centre de la grande île. A partir du début du mois suivant, Malte va être la cible d’importants raids de bombardements quotidiens de l’aviation ennemie.

Le 6 juillet, Guy se distingue lors de plusieurs missions d’interception en abattant trois bombardiers allemands « JU88 » et un avion de chasse italien.

Le 9 juillet 1942, les missions d’interception de l’aviation ennemie vont se succéder pour le « 603 Squadron ». Guy va y participer.

Il ne le sait pas… ce seront les dernières.

2- SA DERNIERE MISSION

Jeudi 9 juillet 1942, six raids ennemis sur l’ile de Malte vont ponctuer la journée. Il est 7h00 lorsque la première alerte est déclenchée sur l’île.

Il est 9h10 lorsque l’aérodrome de Ta’Qali est la cible du premier bombardement. Huit Spitfire du « 603 Squadron », qui se trouvent déjà dans le ciel, plongent pour attaquer les bombardiers ennemis escorté d’avions de chasse « Messerschmitt Me109 ». Le Sergent WEBSTER réussit à endommager un bombardier.

Spitfire sur l’île de Malte (DR).

Il est 12h52 lorsqu’une nouvelle alerte est donnée au « 603 Squadron ». Six bombardiers allemands « JU 88 » menacent de bombarder l’aérodrome de Luqa. Huit Spitfire du « 603 Squadron » se lancent à l’attaque des bombardiers.

Le Pilot/Officer « Guy CARLET » est aux commandes du « Spitifire – BP947 ».

Les Spitfire sont rapidement dispersés par l’intervention des chasseurs ennemis voulant assurer la protection des « JU88 » qui réussissent à larguer leurs bombes sur la bande de Safi près de l’aérodrome de Luqa, détruisant un bombardier « Wellington », un chasseur-bombardier « Beaufort », et en endommageant deux autres.

Au cours de l’intense combat aérien qui en découle, le Pilote/Officer NORTHCOTT abat un chasseur « Messerschmitt Me109 ».

A l’issue de l’engagement, le « 603 Squadron » est de retour sur le terrain de Ta’Qali. Seulement 7 avions se posent.

Un Spitfire est manquant, il s’agit de celui du Pilot/Officer Guy CARLET. Personne ne sait ce qui a pu lui arriver. Tout laisse penser qu’il a été abattu par un « Me109 » au moment où il poursuivait un bombardier.

Le Pilot/Officer Guy LÉVY-DESPAS alias CARLET âgé de 20 ans sera officiellement « porté disparu ».

Son corps n’a jamais été retrouvé.

Estimation du lieu de la disparition à l’ouest de l’île de Malte.

Pour en savoir davantage sur le parcours de Lévy-Despas, vous pouvez télécharger sa biographie complète au format PDF.