2010

24 novembre 2009

L’unification de la Résistance intérieure autour de l’homme du 18 juin

Si dès l’été 1940, la police suit attentivement les activités de groupes ou d’individus qualifiés de gaullistes, rares sont les résistants de la France métropolitaine, que ce soit en zone nord ou sud, qui font directement référence aux discours du général de Gaulle ou à son appel du 18 juin. Le numéro du journal clandestin …

in 2010
0
24 novembre 2009

Des morts de la Grande Guerre à ceux de la Résistance

Depuis juin 1940, la voix du général de Gaulle et la croix de Lorraine, symbole de la France Libre, incarnent le refus de la défaite auprès d’une partie grandissante de l’opinion, notamment de la jeunesse. Le 11 novembre 1940, à Paris, de jeunes Français rendent un hommage, interdit par l’Occupant, aux morts de la Grande …

in 2010
0
24 novembre 2009

Manifester à Paris contre l’occupant le 11 novembre 1940

Le 24 octobre 1940, le maréchal Pétain et Hitler se rencontrent à Montoire, scellant la politique de collaboration entre l’État français et le IIIe Reich. Une partie croissante de la population s’interroge sur le sens de cette rencontre et manifeste émotion voire anxiété ou mécontentement, comme le signale plusieurs rapports préfectoraux. C’est dans la jeunesse …

in 2010
0
24 novembre 2009

Le 18 juin 1943 à Londres : l’hommage de Brossolette aux morts de la France Combattante

L’auteur Pierre Brossolette est issu d’une famille républicaine qui appartient au monde de l’éducation. Agrégé d’histoire, il devient journaliste et adhère au Parti socialiste. D’abord pacifiste, il prend très tôt conscience de la menace hitlérienne et s’oppose aux accords de Munich de septembre 1938. Engagé comme officier dans la bataille de France, il entre très …

in 2010
0
20 novembre 2009

La reconnaissance des puissances alliées

Le gouvernement britannique reconnaît le général de Gaulle comme le « chef de tous les Français libres, où qu’ils se trouvent, qui se rallient à lui pour la défense de la cause alliée » le 28 juin 1940. Il reconnaît également le Comité national français (CNF), constitué par ordonnance du 24 septembre 1941 pour exercer …

in 2010
0
20 novembre 2009

Pierre Pouyade : un aviateur s’évade d’Indochine

Volontaire pour rejoindre les colonies dans l’espoir de reprendre le combat, après la défaite française, le capitaine Pierre Pouyade (né le 25 juillet 1911) est envoyé en novembre 1940 en Indochine; il y prend la tête d’une escadrille. Il découvre avec écoeurement la collaboration de plus en plus marquée des autorités françaises d’Indochine avec l’occupant …

in 2010
0
20 novembre 2009

Quatre aviateurs abattus à Gibraltar : les premiers morts de la France Libre

Membres de l’École de perfectionnement au pilotage de Meknès, le capitaine de Vendeuvre (né en 1912) et ses compagnons sont à Casablanca, en partance pour la France quand ils apprennent la demande d’armistice du maréchal Pétain. Ils décident de continuer le combat, en Afrique du Nord si le général Noguès, commandant en chef du théâtre …

in 2010
0
20 novembre 2009

L’affaire du Capo Olmo : un acte de « piraterie » pour continuer la guerre

Jeunes officiers stationnés dans l’Allier, le lieutenant Simon (né en 1912) et le sous-lieutenant Messmer (né en 1916) entendent à la radio la demande d’armistice du maréchal Pétain. Préparés depuis quelques jours à cette annonce, les deux hommes refusent immédiatement la défaite.  Affectés dans l’après-midi à Pau, et obtenant de rejoindre leur poste par leurs …

in 2010
0
20 novembre 2009

Le ralliement d’une unité : la 13e demi-brigade de légion étrangère

De retour de Norvège, où elle s’est victorieusement opposée aux forces allemandes, en mai 1940, la 13e demi-brigade de légion étrangère (13e DBLE) est acheminée en Bretagne, à la mi-juin, en vue de constituer un réduit breton face à l’invasion allemande. Toutefois, devant la progression allemande, elle est bientôt prise dans la tourmente de la …

in 2010
0
20 novembre 2009

Pierre Léostic : un garçon de 15 ans s’engage dans les parachutistes

Jeune Dunkerquois d’origine bretonne, Pierre Léostic, né le 24 décembre 1924, est le fils d’un contrôleur des douanes. À la suite de l’invasion allemande, il se réfugie à Porspoder, dans le Finistère, avec sa mère et ses soeurs. Dans la nuit du 18 au 19 juin 1940, il s’enfuit du domicile familial après avoir écrit …

in 2010
0