2010

20 novembre 2009

La portée de l’Appel

Dès l’été de 1940, parallèlement à la France Libre, souvent sans lien avec elle, des résistances naissent sur le territoire métropolitain, en premier lieu en zone occupée. Entre l’été 1940 et l’été 1942, alors que la France Libre prend progressivement sa place aux côtés des Alliés, cette première résistance, diverse, éparse, fragile, se structure et …

in 2010
0
20 novembre 2009

Ève Curie : une intellectuelle refusant la défaite

Ève Curie est née le 6 décembre 1904 à Paris. Fille de Marie Curie, à qui elle a consacré une biographie à succès, et pianiste de renommée internationale, elle embarque à Bordeaux, en juin 1940, avec d’autres réfugiés sur le cargo britannique Madura. Elle arrive le 21 juin 1940 à Falmouth, déterminée à continuer la …

in 2010
0
20 novembre 2009

Cinq garçons en canoë

Jeunes Douaisiens réfugiés à Fort Mahon (Somme) près de Boulogne-sur-Mer, Jean-Paul (né en 1924) et Pierre Lavoix (1922-1981) refusent la défaite. Animés par «la haine des boches», élevés dans le culte de leur grand-père et de leur père, combattants en 1870 et en 1914, motivés par l’appel du général de Gaulle et l’écho des premiers …

in 2010
0
20 novembre 2009

Les engagements dans la France Libre à la suite de l’Appel

Dans son discours du 22 juin 1940, le général de Gaulle appelle « tous les Français libres » à « continuer le combat, là où ils seront et comme ils pourront ». Les Français libres sont, selon la définition de Jean-Louis Crémieux-Brilhac, une « communauté de Français qui à partir de 1940 se groupent hors …

in 2010
0
Le discours du maréchal Pétain le 17 juin 1940
20 novembre 2009

Le discours du maréchal Pétain le 17 juin 1940

Chef militaire illustre, considéré comme «le vainqueur de Verdun», général en chef de l’armée française jusqu’en 1931, ministre de la guerre en 1934, ambassadeur de France en Espagne en mars 1939, Philippe Pétain, devient le 17 mai 1940, à 84 ans, vice-président du Conseil dans le gouvernement de Paul Reynaud.   Le contexte Au soir …

in 2010
0
20 novembre 2009

Un soldat de la Wehrmacht, témoin de la défaite française

L’auteur Hans Scholl est né le 22 septembre 1918 dans le Bade-Wurtemberg (Allemagne) au sein d’une famille hostile au nazisme. Étudiant en médecine, il sert tout d’abord comme estafette motorisée et rejoint ensuite le service de santé de la Wehrmacht. En 1942, il fonde, avec sa soeur Sophie et quelques amis, le mouvement de résistance …

in 2010
0
20 novembre 2009

La défaite vécue par une institutrice retraitée

L’auteur Berthe Auroy est née en 1880 à Bourges. à partir de 1900, après avoir obtenu un diplôme d’institutrice, elle enseigne en province puis en région parisienne. Retraitée en 1940, elle se replie dans la région de Chartres dés le début des hostilités.Elle décède le 20 juillet 1968 à Paris. Le contexte Ayant quitté Chartres, …

in 2010
0
20 novembre 2009

Le témoignage d’un soldat français

L’auteur Engagé en 1934, Aimé Teisseire (1914-2008) est affecté au 6e régiment d’infanterie coloniale mixte sénégalais en avril 1940. Pendant la bataille de France, son action durant les combats des Ardennes, en mai, lui vaut d’être nommé sergent-chef à titre exceptionnel le 1er juin. Blessé le 20 juin, il est fait prisonnier et hospitalisé à …

in 2010
0
La défaite vécue par un haut fonctionnaire républicain
20 novembre 2009

La défaite vécue par un haut fonctionnaire républicain

L’auteur Jean Moulin est né le 20 juin 1899 à Béziers dans une famille de culture républicaine. Après des études de droit, il entre dans le corps préfectoral: sous-préfet puis préfet, il sera membre de plusieurs cabinets ministériels. En 1940, il est préfet du département de l’Eure-et-Loir et à ce titre responsable des services de …

in 2010
0
Règlement du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2009 – 2010
29 octobre 2009

Règlement du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2009 – 2010

Vous pouvez consulter le règlement sur le site du Ministère de l’Education Nationale : http://www.education.gouv.fr/cid28354/mene0911459n.html 1 – Les élèves pouvant participer au concours Le concours national de la résistance et de la déportation est ouvert aux élèves des établissements publics et privés sous contrat : – collèges ; – lycées d’enseignement général et technologique ; …

in 2010
0