Le Corps des volontaires françaises

Le Corps des volontaires françaises

Le Corps des volontaires françaises

À l’instar des hommes, des femmes rejoignent Londres pour continuer la lutte. Dès l’été 1940, certaines sont employées à l’état-major de l’amiral Muselier, commandant des Forces navales françaises libres et des Forces aériennes françaises libres. Le 7 novembre 1940, est créé, sur le modèle des auxiliaires britanniques de l’ATS (Army Territorial Service), une unité d’auxiliaires féminines baptisée d’abord le « Corps féminin des volontaires françaises », qui est placé sous le commandement du lieutenant Simone Mathieu (1908-1980), championne de tennis, et des sous-lieutenants Gioia Burdet et Marie « Ria » Hackin (1905-1941), archéologue disparue avec son mari, Joseph Hackin, le 24 février 1941, au large du cap Finisterre, à bord du cargo Jonathan Holt, torpillé par un U-Boot, alors qu’il les menait aux Indes.
Logées en caserne d’abord à Hill Street, détruite par le Blitz en avril 1941, les volontaires sont affectées suivant les besoins dans les différentes armes, après six semaines d’entraînement dans les centres de formations britanniques de l’ATS. Elles assurent les missions les plus diverses : employées de bureau, téléphonistes, conductrices de véhicules, plantons, traductrices, interprètes, cuisinières, serveuses de mess, infirmières, assistantes sociales, médecins…

[TÉMOIGNAGE] « Des volontaires françaises »Revue de la France Libre, n° 2b, août 1946.

[TÉMOIGNAGE] Sonia Éloy, « Témoignage d’une F.F.L. volontaire française »Revue de la France Libre, n° 187, août-septembre-octobre 1970.

[TÉMOIGNAGE] Hélène Terré, « Les Volontaires françaises à Londres »Revue de la France Libre, n° 187, août-septembre-octobre 1970.

[TÉMOIGNAGE] Henri Vignes, « Les Volontaires féminines »Revue de la France Libre, n° 232, 3e trimestre 1980.

[TÉMOIGNAGE] Jeanine Boulanger-Hoctin, « Les volontaires féminines de la France Libre », Revue de la France Libre, n° 295, 3e trimestre 1996.

Bibliographie
Sébastien Albertelli, Elles ont suivi de Gaulle : histoire du Corps des Volontaires françaises, Paris, Perrin, 2020.
Élodie Jauneau, « Des femmes dans la France combattante pendant la Deuxième Guerre mondiale : Le Corps des Volontaires Françaises et le Groupe Rochambeau », Genre & Histoire, n° 3, automne 2008.
Sonia Vagliano-Éloy, Les Demoiselles de Gaulle. 1939-1945, Paris, Plon, 1982.
Tereska Torrès, Une Française libre. Journal 1939-1945, Paris, Phébus, 2000.