Les premières campagnes militaires

Les premières campagnes militaires

Les premières campagnes militaires

Dès la fin de 1940, les Forces françaises libres sont engagées, sur terre, sur mer et dans les airs, dans des combats, contre l’ennemi germano-italien.

Après le ralliement de l’Afrique équatoriale française et du Cameroun, les 26-28 août 1940, des bataillons de tirailleurs sont constitués afin de renforcer les unités organisées en Grande-Bretagne et au Proche-Orient : le bataillon de marche n° 1 (BM1) du commandant Raymond Delange à Brazzaville (Moyen-Congo), le bataillon de marche n° 2 du commandant Robert de Roux à Bangui (Oubangui-Chari), le bataillon de marche n° 3 (BM3) du commandant Pierre Garbay à Fort-Lamy (Tchad) et le bataillon de marche n° 4 du commandant Roger Bouillon à Douala (Cameroun).

Le dimanche 12 janvier 1941, France d’abord, journal bimensuel publié à Brazzaville, annonce en page 3 de son premier numéro, le départ de deux bataillons de marche vers les zones de combats.

Coll. Fondation de la France Libre

En septembre 1940, une compagnie du 1er bataillon d’infanterie de marine (BIM), composée de volontaires évadés du Levant et de ralliés de Chypre, est engagée au sein des forces britanniques dans la défense de l’Égypte contre les forces italiennes venues de Cyrénaïque (Libye). Le 9 décembre, les Britanniques déclenchent une contre-offensive, l’opération Compass, qui débouche sur la prise de Tobrouk (22 janvier 1941). Entre-temps, la 1re compagnie du BIM a été renforcée par une deuxième compagnie.
Pendant ce temps, le colonel Leclerc, nommé commandant militaire du Tchad, réorganise le régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST), rallié à la France Libre avec le territoire, en août, afin de lancer des raids vers le nord, contre les oasis du Fezzan, dans le sud de la Libye. Le 11 janvier 1941, une opération franco-britannique contre le fort et le terrain d’aviation de Mourzouk permet de détruire plusieurs appareils italiens. Le lieutenant-colonel Jean Colonna d’Ornano est tué durant les combats.
Plus à l’est, l’escadron de spahis marocains du capitaine Paul Jourdier, rattaché à la 5e division indienne au Soudan, mène des missions de reconnaissance contre les Italiens en Érythrée. Il est rejoint, à la fin de janvier, par le BM3, parti du Tchad.

Ces événements font l’objet d’une brève relation en page 3 du n° 2 de France d’abord, paru à Brazzaville le samedi 1er février 1941.

Coll. Fondation de la France Libre

Dans le même numéro, France d’abord reproduit une allocution de l’amiral Émile Muselier, dans laquelle le commandant des Forces navales françaises libres décrit l’armement progressif de bâtiments avec des marins issus des rangs de la France Libre et leurs premiers engagements. Il évoque notamment la fin du patrouilleur Poulmic, qui saute sur une mine au large de Plymouth le 7 novembre 1940, et celle du sous-marin Narval, qui connaît un sort similaire au large de la Tunisie, lors de sa troisième patrouille, le 15 décembre 1940.

Coll. fondation de la France Libre

Dans le n° 3, paru le jeudi 20 février 1941, France d’abord consacre plusieurs pages aux événements du Tchad. Si les pages 2 et 3 sont largement consacrées au lieutenant-colonel Colonna d’Ornano, les pages 1 et 3 évoquent l’attaque de la colonne Leclerc qui, partie du Tchad le 25 janvier, a neutralisé, la veille, la compagnie sahariana di Cufra.

Coll. Fondation de la France Libre
Coll. Fondation de la France Libre
Coll. Fondation de la France Libre

Dans le même numéro, est reproduite, page 11, sous le titre : « Soldats de l’Afrique Française à nous ! », l’allocution du général de Gaulle prononcée le 31 janvier 1941 sur les ondes de la BBC. Revenant sur les victoires alliées contre les possessions italiennes d’Afrique, qu’il resitue par rapport à l’enjeu principal – le contrôle de la Méditerranée – le chef de la France Libre rappelle le rôle joué par les Forces françaises libres dans ces combats et appelle l’Armée d’Afrique vichyste à se joindre à elles.

Coll. Fondation de la France Libre

Le n° 4, paru le 12 mars 1941, relate brièvement, en page 3, la prise du fort El Tag de Koufra, douze jours plus tôt.

Coll. Fondation de la France Libre

Page 4, est reproduit, sous le titre « Ce que signifie la prise de Koufra », l’allocution prononcée à Brazzaville par le général de Larminat, haut-commissaire de l’Afrique française libre, le 2 mars 1941.

Coll. Fondation de la France Libre

Le n° 5, paru le samedi 29 mars 1941, est consacré dans une large mesure à Koufra avec, page 3, le communiqué officiel sous le titre « La prise de Koufra » et, page 4, les réactions à ce succès. La prise de Keren par la brigade française d’Orient du colonel Raoul Magrin-Vernerey, dit Monclar, est également évoquée.

Coll. Fondation de la France Libre
Coll. Fondation de la France Libre

Parallèlement, France, organe des Français Libres du Proche-Orient, publie, dans son n° 2, le 28 février 1941, « Les quatre fronts de la France Libre », la cyrénaïque, la Libye, l’Éthiopie et l’Érythrée.

Coll. Fondation de la France Libre
Coll. Fondation de la France Libre

Dans le n° 4 du 7 mars 1941, France compare le combat des Forces françaises libres à Koufra et Keren à l’attitude des représentants des colonies dépendant du gouvernement de vichy.

Coll. Fondation de la France Libre

Enfin, le 24 mars 1941, le n° 7 de France annonce, sous le titre « La France Libre au combat », la prise de Keren par la brigade française d’Orient.

Coll. Fondation de la France Libre

[DOCUMENT] Brochure reproduisant la conférence donnée par l’amiral Émile Muselier, commandant des Forces navales françaises libres et commandant provisoire des Forces aériennes françaises libres, devant les Français de Grande-Bretagne au Westminster Central Hall, à Londres, le 1er mai 1941. Dans son allocution, Muselier fait le récit de la constitution de la constitution et des premières actions des Forces navales françaises libres.

[/rad_page_widget][/rad_page_container][/rad_page_section][rad_page_section id=’rpsA6BN0CPRT6VFJ8JKWKLRYPYOA9VUMBF9′ last=’true’ section_name=’Section’ v_padding_top=’0′ v_padding_bottom=’0′ classes= » visibility=’None’ layout=’Contained’ background_opts= » background_color= » bg_opacity=’100′ background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » video_url= » video_pos=’middle-pos’ video_fallback= » ov_use=’no’ ov_opacity=’60’ ov_background_color= » ov_background_image= » ov_background_position= » ov_background_cover= » ov_background_repeat= » ov_background_attachment= » ov_use_gradient_dir=’no’ ov_background_gradient_dir= » ov_start_gr= » ov_end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_top_opacity= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » border_bottom_opacity= » ][rad_page_container id=’rpcDSQK23M6HCCOET9J7T4Y41H4BEC851R8′ layout=’full’ first=’true’ last=’true’ top=’true’ classes= » visibility=’None’ float=’left’ background_opts= » background_color= » background_opacity= » background_image= » background_position= » background_cover= » background_repeat= » background_attachment= » background_gradient_dir= » start_gr= » end_gr= » border_top_width=’0′ border_top_color= » border_top_type= » border_bottom_width=’0′ border_bottom_color= » border_bottom_type= » use_margin=’no’ margin_top=’50’ margin_bottom=’50’ ][rad_page_widget id=’rpwLQ9P1A8X8HG0GBADDXKKP5XQBL7HGSNM’ type=’rad_text_widget’ layout=’full’ last=’true’ type=’rad_text_widget’ col_style=’none’ top_image= » image_resize=’default’ height=’300′ auto_width=’yes’ width=’400′ text_title=’Témoignages postérieurs’ text_subtitle=’ ‘ rich_key=’text_data’ col_link=’none’ custom_link= » video_link= » image_link= » button_label=’ ‘ visibility=’none’ delay= » icon= » icon_hidden= » icon_margin=’0′ box_hover_color= » title_color= » subtitle_color= » text_color= » link_color= » title_size= » title_w= » subtitle_size= » subtitle_w= » text_size= » tt_margin= » st_margin= » tet_margin= » rich_key=’text_data’ ]

Premiers combats des forces terrestres en Afrique

[TÉMOIGNAGE] capitaine Douzamy, « La prise de Koufra », Revue de la France Libre, n° 1b, juin 1946.

[TÉMOIGNAGE] Jean Simon, « La brigade française d’Orient dans la campagne d’Érythrée », Revue de la France Libre, n° 4, janvier 1947.

[TÉMOIGNAGE] François Garbit, « Les réalisations originales de la « France Libre » : « L’ost du Tchad » », Revue de la France Libre, n° 21, septembre-octobre 1949.

[TÉMOIGNAGE] « Les premiers pas du B.I.M. », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] un « calot rouge », « Le 1er escadron du 1er régiment de marche de spahis marocains », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] « Cufra : première victoire française libre », Revue de la France Libre, n° 36, mars 1951.

[TÉMOIGNAGE] capitaine de frégate Pierre Iehlé, « En Érythrée avec un marin et des chameaux », Revue de la France Libre, n° 79, juin 1955.

[TÉMOIGNAGE] « Prise de Mayumba au nom de la France Libre », Revue de la France Libre, n° 180, mai-juin 1969.

[TÉMOIGNAGE] général Adolphe Vézinet, « La prise de Koufra », Revue de la France Libre, n° 215, avril-mai-juin 1976.

[TÉMOIGNAGE] général Jean Simon, « La campagne d’Érythrée ou la fin de l’Africa orientale », Revue de la France Libre, n° 256, quatrième trimestre 1986.

[TÉMOIGNAGE] général Robert Dubois, « 1941, les combats en Afrique équatoriale française libre : Koufra », Revue de la France Libre, n° 257, 1er trimestre 1987.

[TÉMOIGNAGE] général Bernard Saint-Hillier, « La Brigade Française d’Orient en Érythrée (1941) », Revue de la France Libre, n° 273, 1er trimestre 1991.

[TÉMOIGNAGE] « Jean Colonna d’Ornano, l’Africain », Revue de la France Libre, n° 274, 2e trimestre 1991.

[TÉMOIGNAGE] Roger Ceccaldi, « Koufra, souvenirs », Revue de la France Libre, n° 274, 2e trimestre 1991.

[TÉMOIGNAGE] lieutenant-colonel François Reyniers, « Épisodes érythréens », Revue de la France Libre, n° 306, deuxième trimestre 1999.

[TÉMOIGNAGE] Marcel Vincent, « Sur le vif, ou souvenirs d’un combattant des premiers jours », Revue de la France Libre, n° 308, 4e trimestre 1999.

Premières actions des Forces navales françaises libres

[TÉMOIGNAGE] « Il y a six disparaissait le Surcouf », Revue de la France Libre, nouvelle série, n° 5, février 1948.

[TÉMOIGNAGE] amiral Thierry d’Argenlieu, « Les origines des FNFL », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] « L’expédition Menace », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] Jean Gayral et Xavier Gautier, « Le sous-marin Narval », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] Paull Vibert, « La fin du patrouilleur Poulmic », Revue de la France Libre, n° 33, décembre 1950.

[TÉMOIGNAGE] « Hommage au Narval », Revue de la France Libre, n° 34, janvier 1951.

[TÉMOIGNAGE] André Truffert, « 18 juin 1940 », Revue de la France Libre, numéro spécial, 18 juin 1951.

[TÉMOIGNAGE] commandant Chabrier, « La marine en A.E.F.–Cameroun pendant la guerre 1940-1945 », Revue de la France Libre, numéro spécial, 18 juin 1951.

[TÉMOIGNAGE] Félix Gonneville, « La participation de la flotte de pêche F.F.L. à la guerre 1940-1945 », Revue de la France Libre, numéro spécial, 18 juin 1951.

[TÉMOIGNAGE] Pierre de Malglaive, « Débuts et premières heures de la marine marchande de la France Libre », Revue de la France Libre, numéro spécial, 18 juin 1951.

[TÉMOIGNAGE] Marie Guéna, « Marine marchande », Revue de la France Libre, n° 64, janvier 1954.

[TÉMOIGNAGE] Louis Lucas, « Marine marchande et F.N.F.L. au canal de Suez », Revue de la France Libre, n° 66, mars 1954.

[TÉMOIGNAGE] Jean Deffez, « À bord de l’Anadyr, juin 1940 », Revue de la France Libre, n° 90, juillet-août 1956.

[TÉMOIGNAGE] anonyme, « À bord du Félix Roussel », Revue de la France Libre, n° 156 bis, juin 1965.

[TÉMOIGNAGE] Jean Deffez, « Les premières campagnes du Félix Roussel dans les Forces navales françaises libres », Revue de la France Libre, n° 195, mars-avril 1972.

[TÉMOIGNAGE] Jacques Bauche, « Opération Menace », Revue de la France Libre, n° 212, août-septembre-octobre 1975.

[TÉMOIGNAGE] Jean-Pierre Babin, « Équipage du sous-marin Rubis FNFL », Revue de la France Libre, n° 270 et 272, 2e et 4e trimestres 1990.

[TÉMOIGNAGE] « Sous-marin Rubis (FNFL) », Revue de la France Libre, n° 273, 1er trimestre 1991.

[TÉMOIGNAGE] « L’Épopée du Rubis », Revue de la France Libre, n° 290 et 291, deuxième et troisième trimestres 1995.

[TÉMOIGNAGE] Yves Cortadellas, « L’exploit du Capo Olmo », Revue de la France Libre, n° 296, quatrième trimestre 1996.

Premières actions des Forces aériennes françaises libres

[TÉMOIGNAGE] « Les premières formations aériennes françaises libres du Moyen-Orient », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] Jean Astier de Vilatte, « Le groupe de bombardement n° 1 », Revue de la France Libre, n° 29, juin 1950.

[TÉMOIGNAGE] général Martial Valin, « Les FAFL et la Bretagne », Revue de la France Libre, n° 89, juin 1956.

[TÉMOIGNAGE] général Paul Jacquier, « Les Forces Aériennes Françaises Libres au Moyen-Orient (juin 1940 – juin 1941) », Revue de la France Libre, n° 200, mars-avril 1973.

[TÉMOIGNAGE] Jean de Pange, « Mission en Érythrée », Revue de la France Libre, n° 224, 3e trimestre 1978.